Avertir le modérateur

26 novembre 2007

Ce soir je dors chez toi...

05abf5023e4aed2aa4877777432e7647.jpgJeudi il a plu. Du coup pas d'entraînement. Du coup quoi de mieux que de remplacer le foot par un ciné quand il pleut! En plus maintenant kia le tram (oué !) en bas de l'appart, c'est nickel, même que je ne me trempe pas un poil puisque l'arrêt pour le ciné est devant le ciné! C'est la classe.

Bon sinon chui allé voir "Ce soir je dors chez toi" ce qui a fait rire le caissier qui n'a pu s'empêcher de faire la remarque! Il devait se faire chier. Surement. Le film est comme je l'ai dit à Greg en sortant : "bouarf... c'est sans prétention hein!" Ca veut tout dire :) C'est pas qu'on se fait chier (comme le caissier^^) pendant le film mais les situations font assez clichés va-t-on dire... J'attendais + d'originalité de la part d'un film réalisé par Olivier et joué par Kad (oui oui je parle bien d'Olivier & Kad!).

Mais ya quand même de petites touches d'humour bien sympas et puis Jean-Paul Rouve est fidèle à lui-même c'est à dire naturellement drôle (et on s'identifie très facilement à lui, parole de mec!). Sinon que dire de Mélanie Doutey ma chérie qui est excessivement bonne belle dans ce film.. ça en devient presque provocateur !

Allez zou la BA pour ceux qui l'aurait pas encore vue :




Rem, ce soir je dors chez moi

20:50 Publié dans Ciné | Lien permanent | Commentaires (2)

08 novembre 2007

Le dernier gang

medium_18810663.jpgAprès mon coup de gueule à propos des journalistes au Tchad (libérés depuis, merci ô Sarkosy...), voici cette fois-ci mon coup de cœur pour le film "Le dernier gang". Vu l'autre soir au Prado (vu que le Capitole est mouru..), j'en suis ressorti carrément enthousiasmé tant que cette histoire de gangsters (inspirée de la vraie histoire du célèbre gang français des Postiches) est bien mise en scène, bien filmée, bien racontée en somme..

Vincent Elbaz (qui joue le cerveau du gang) est excellent dans son rôle (qui me rappelle celui dans Ni pour ni contre..).. son amitié avec Sami Bouajila est tellement attachante, et moi qui n'aime pô toujours les histoires d'amour dans les films, là je dois dire que celle qui le lie à Clémence Péosy est magnifique, très poignante. C'est qui donne toute la force à ce film, sans oublier le rôle du commissaire tourmenté & tenace joué par cet enfoiré* de Gilles Lellouche.

On ressent aussi un sentiment de nostalgie dans le Paris du début des années 80 avec quelques références politiques qui font plaisir (tout comme le Antisocial dans la boite de nuit^^) ! Les scènes d'actions sont sobres & efficaces et pas juste tape à l'œil, les dialogues d'une spontanéité qui les rend tout à fait crédibles & naturels (quoique des fois peu audibles pour mon oreille de sourd !)..

Et même que j'avais les larmes aux yeux quand Vincent Elbaz revoit sa femme & sa fille avant & après la prison (je sais jsuis un sentimental!). Un dernier truc que j'aime bien, c'est qu'on ne devine jamais le déroulement de l'histoire, et ce, jusqu'à la fin.

Ah ! Ça fait du bien de voir un polar 100% français aussi bien foutu, les ricains peuvent aller se rhabiller. Et pourtant le réalisateur Ariel Zetoun c'est celui qui a fait Yamakasi... !


* parce qu'il est avec Mélanie Doutey !

Rem, il a changé le Chabert du Péril Jeune !

21:35 Publié dans Ciné | Lien permanent | Commentaires (1)

28 mars 2007

300 ensemble, c'est tout !

Comme le cinéma faisait la gueule après que je sois allé au théâtre, j'ai décidé de me faire pardonner en allant vendredi et hier soir squatter de nouveau les salles obscures..

medium_18744346.jpg So je suis allé voir Ensemble, c'est tout avec Audrey Tautou & Guillaume Canet. Genre de film que je vais voir en courant. D'ailleurs je me rends compte que je suis allé voir au ciné les 5 derniers films d'Audrey Tautou (Un long dimanche.., Les Poupées russes, Da Vinci Code, Hors de Prix et donc Ensemble c'est tout). A part le Da Vinci Code, que du bon... oui chui fan Audrey ! Là, dans Ensemble c'est tout, malgré le choc de quand elle se coupe les cheveux.. je suis encore sous le charme ! Elle débarque dans un appart où vivent déjà deux colocataires.. putain ça peut pas m'arriver à moi ça !!

N'empêche j'ai appris pas mal de choses grâce à Guillaume Canet qui est cuisinier dans le film :

- dans le frigo, ne pas laisser la salade dans un sachet plastique, mettre le beurre dans un beurrier, les citrons coupés sur une assiette.. ! wouah tout ça je le faisais pô !!

Aussi, j'aime bien les dialogues dans le film :

Tautou
: "Derrière tes apparences, au fond, t'es un gentil toi"

Canet : "Ta gueule !"

ou encore

Canet à Tautou
: "Ce soir je rentre plus tôt, je pourrais te faire des crêpes et comme ça après je te saute !"

Mais faut pas croire, c'est un film très beau, très sensible. L'histoire est adaptée d'un roman qui fait 600 pages ! Du coup le ciné c'est plus sympa hein ! Dommage qu'il y ait ce happy end à la fin, mais bon, comment ne pas finir un film aussi sympa autrement.. N'empêche, moi j'aime pô les happy end, car ça reflète pô la réalité. Et d'ailleurs Audrey moi je l'attend toujours !


medium_18737111.jpg Hier soir, j'ai vu un film totalement différent, disons avec un peu moins de finesse.. un chouia lol : c'est 300. En tant que pseudo étudiant en histoire, un film pour moi ! L'histoire de 300 spartiates qui ont héroïquement combattu des milliers et milliers Perses. Le tout à la sauce Sin City, avec un soupçon de Gladiator.

C'est véritablement une BD mise à l'écran avec tous les avantages que cela comporte. Visuellement impressionnant, ce film est prenant. Pas de psychologie, mais du sang et des muscles ! N'empêche, jtrouve que ce film a un charisme fou (si ça peut se dire pour un film !) et c'est pour ça qu'on accroche. Pourtant l'histoire comporte peu de surprises. Et il y a toujours ces côtés que j'aime pas dans les films de batailles : les adversaires sont toujours plus fétiches et/ou moins malins, et au plus fort du combat le dialogue qui gâche tout :

- Hey mon fils, tu te bats bien !
- Merci mais attends là je suis occupé !

Bref, ce film ne connaît pas la nuance, à part peut être les nuances de rouge, ah ça oui ! Par contre, merde à ceux qui dans les salles de ciné : mangent du pop corn & parlent pendant le film (et en plus même pô en français !! c'est malin ça!).


Rem, conclusion de ces deux films, ne lisez pô de romans ni de BD, allez au ciné !

16:50 Publié dans Ciné | Lien permanent | Commentaires (0)

20 décembre 2006

Hors de prix

medium_18685984.jpgL'autre soir, je suis allé voir Hors de prix à l'UGC. Et j'y suis allé tête baissée rien que pour le duo d'acteur : Gad Elmaleh et Audrey Tautou. Donc je savais pô grand chose sur ce film à part la bande annonce, je m'attendais à un truc genre La Doublure avec un Gad excellent mais une histoire qui finalement tourne court. Et bien j'ai été agréablement surpris tant j'ai passé un très bon moment pendant une heure et demi. On s'ennuie pô du tout avec le couple Elmaleh-Tautou ! Et c'est vrai que Gad crève l'écran : il est parfait. Pour preuve cet extrait où le maître d'hôtel simplet qu'il est a du mal à assumer son nouveau statut de client riche (qu'il n'est pas !) : http://www.allocine.fr/webtv/intersticiel.html?cvid=18715...


Rem, Gad fan.

19:25 Publié dans Ciné | Lien permanent | Commentaires (0)

05 septembre 2006

3 films, 3 déceptions

Aujourd'hui voici une note très longue qui intéressera je sais pas qui mais parce que j'aime bien écrire, et que ça m'entraîne pour mon futur métier lol, je publie sur ce blog.

J'aime bien regarder des films. Que ce soit au ciné ou à la télé. Mais je choisis toujours consciencieusement ce que je vais voir, presque des choix élitistes pour éviter de tomber sur un navet ou autre film sans saveur. Donc là j'ai vu qu'il allait passer à la téloche un film que je voulais voir depuis longtemps :

Jeux d'enfants
, avec Guillaume Canet et Marion Cotillard.

medium_affiche_jeux_denfants.jpgTout le monde m'avait dit du bien dessus, j'aime bien les deux acteurs, l'histoire avait l'air originale (une histoire d'amour en forme de jeu... cap' ou pas cap'), j'étais donc persuadé de me régaler devant ce film. Mais finalement, grosse déception.

En fait je m'attendais pas à un film aussi "space", aussi peu accessible : On ne rentre pas dans cette histoire trop surréaliste, trop fantaisiste plutôt. Bref, on ne s'identifie pas aux deux personnages, ils sont dans leur trip, nous non. D'où un regard détaché sur ce film qui manque ainsi cruellement d'émotion, malgré les efforts de Guillaume Canet et Marion Cotillard. D'ailleurs j'ai presque plus aimé le début du film quand ils sont jeunes qu'après, quand ils deviennent adultes. A partir là, l'histoire est moins convaincante.

Ce que je n'ai pas aimé c'est que l'histoire est toujours à la limite entre la réalité et l'imagination, donc on se perd et on n'accroche pas aux situations burlesques. C'est peut être de ma faute, il fallait voir le film sous un autre angle. En exemple, la fin, où les deux amoureux sont coulés dans du béton pour "ne pas plus jamais être séparés" mais ensuite on les voit ensemble vieux. Une fin à l'image du film.. Trop déroutant.


J'ai vu également Trouble jeu avec Robert De Niro.

medium_trouble_jeu.jpgD'habitude ce n'est pas trop le genre de film que je recherche mais là Beu m'avait assuré que j'allais avoir très peur en le regardant, genre des frissons et du rabattage d'oreiller sur la tête ! La bande-annonce m'a convaincu, on y voit une petite fille s'inventant un ami imaginaire qu'elle nomme Charlie et qui terrorise la maison où elle vit seule avec son papa incarné par De Niro. En effet, la maman s'est suicidée dans son bain en s'ouvrant les veines et la petite ne s'en remet pas.

La suite c'est sans surprise, on attend de voir le fameux Charlie mais on n'a pas peur du tout, les solutions étant rapidement [ceux qui veulent voir le film ne lisez plus !] : Soit la petite fait elle-même les conneries (tuer le chat puis l'amie de papa... peu crédible), soit c'est le voisin (on se doute que c'est une fausse piste), soit c'est un fantôme ou un truc fantastique (mais on voit bien que le film ne veut pas en venir là, dommage), soit donc... c'est le père qui s'invente tout. Bingo ! Le coup de théâtre... qu'on a déjà vu trop de fois et qui ne marche plus... La schizophrénie ça inspire les réalisateurs à ce que je vois !

Moi qui voulais une fin fantastique qui fasse peur j'ai été déçu. Surtout l'épilogue du film est digne d'une bonne vieille série Z, avec De Niro en serial killer bien peu convaincant. Donc voilà, comme pour Jeu d'enfants (voir plus haut), je n'ai pas regardé le film sous le bon angle, je m'attendais à un truc fantastique, c'est en fait un film psychologique. Faut que j'apprenne à regarder les films moi !


Enfin hier j'ai regardé Kingdom of Heaven avec Orlando Bloom.

medium_kingdom_fiche.jpgBon là ce n'est pas pareil, j'avais déjà un avis pessimiste sur le film. Une réalité historique déformée, un acteur qui joue plus de son physique qu'autre chose, tout ça à la sauce Hollywood... Mais j'ai voulu voir pour me faire un avis et réviser quelques notions d'Histoire sur les Croisades (non j'déconne).

Et beh, mes doutes se sont concrétisés : quelle histoire gnangnan ! Un jeune forgeron qui apprend qu'il est le fils d'un puissant chevalier croisé, et qui part en Terre Sainte pour assurer la suite de son père. Et ce héros, qu'est-ce qu'il est bien ! C'est un euphémisme de dire que Orlando Bloom a le beau rôle. Il incarne Baillan qui a la particularité d'être parfait ! Fort (il devient chevalier en deux-trois mouvements), indulgent (il laisse la vie à un musulman), intègre (il refuse le poste de roi parce qu'il est vertueux), beau (il séduit la sœur du roi en un clin d’œil), humaniste (il ne veut que la paix..). Tout ça c'est un peu trop !

Surtout que face à lui, il y a son ennemi -Guy de Lusignan- qui est tout son contraire : moche, méchant, cruel, corrompu et surtout qui détient une femme (la reine Sybille) gentille, belle, innocente, qui va tomber amoureuse de Baillan. Allez, on s'en doutait pas. Plus manichéen que ça tu meurs ! Certes Guy de Lusignan a réellement existé, certes il était vraiment con mais le mettre en opposition comme ça avec Baillan était un peu trop facile.

Le film est donc assez platonique pendant plus d'une heure et demi, seule la fin est plutôt pas mal : Le méchant croisé Guy de Lusignan est alors hors-jeu après avoir déclencher la guerre avec les Musulmans et avoir perdu (bataille célèbre d’Hattin où les Chrétiens se font exploser, mais dans le film elle est "flash-backée"). Donc on se retrouve avec le siège de Jérusalem qui résiste héroïquement sous la bannière de Baillan qui a converti la population pauvre en formidables guerriers (déjà vu 100 fois...).

Mais visuellement c'est assez impressionnant ce qui relève un peu le niveau malgré encore les effets hollywoodiens (de la sauce tomate de partout, des ralentis et une musique parfois rock...). Ca finit par un happy end, Jérusalem étant prise mais les habitants tous épargnés grâce à Baillan qui a négocié avec son homologue musulman (on ne nous dit pas qu'il y a eu dans la réalité une rançon payée par les Chrétiens...).

C'est bête tout de même quand on a autant de moyens techniques (reconstitution visuelle superbe) de faire un film aussi décevant au niveau de l'histoire. Une histoire (les Croisades) qui aurait pu pourtant être sujette à plus de réflexion et de nuances même si le côté religieux est abordé et bien souligné (critique de la guerre sainte ; aucune religion n'est légitime sur cette terre : c'est le seul côté que j'ai bien aimé). Il y aurait donc pu avoir bien plus de profondeur sur ce sujet mais Hollywood est passée par-là...

Je vous renvoie vers un lien intéressant (messiers les étudiants en Histoire c'est pour vous lol) qui parle de la réalité historique du film : "Kingdom of Heaven" : histoire ou spectacle ?

Rem, faux cinéphile ;)

23:00 Publié dans Ciné | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu